chant

par miguel d'ajuda pinto

longtemps on tire traîne on tire on traîne longtemps ça vient
ça vient on tire traîne on tire on traîne ça vient longtemps ça ne vient pas puis ça vient et vient ça encore encore plus puis c’est fini de venir ça ne vient plus putain que ça ne vient plus on n’a là plus de quoi tirer de quoi traîner on est bas plus bas que les traînées traces des tirées de ça qu’on a traîné tiré longtemps et qui restent sur le sable et qu’on n’efface pas parce qu’on n’a pas que ça à faire de revenir derrière de retourner là où on a tiré traîné et jamais l’idée vient de pousser
et ça revient là c’est la bonne on a tellement peur que ça s’arrête qu’on ne se lasse plus de tirer traîner